Mercredi 23 août 2017

étape 5Benicàssim / Alcossebre

Départ 13h17 (Heure locale)
  • Lutsenko vainqueur au sommet, Contador relève la tête

    Alexey Lutsenko (Astana) a profité de la première arrivée au sommet de La Vuelta 2017 pour remporter sa première victoire sur un Grand Tour, mercredi à Alcossebre. Parti dès les premiers kilomètres, le coureur kazakh a dominé ses compagnons d'échappée parmi lesquels Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale) et Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors). Il succède à Alexandre Vinokourov, vainqueur de trois étapes en 2006. Parmi les prétendants au général, Alberto Contador...

    lire la suite

L'étape en vidéos

vidéo24/08/2017 

GoPro Highlights - Étape 5 - La Vuelta 2017

  • GoPro Highlights - Étape 5 - La Vuelta 2017
  • Arrivée - Étape 5 - La Vuelta 2017
  • Dernier kilomètre - Étape 5 - La Vuelta...
  • 29.7 km restants - Étape 5 - La Vuelta 2017
  • 58.7 km restants - Étape 5 - La Vuelta 2017
  • 85.7 km restants - Étape 5 - La Vuelta 2017
  • 101.7 km restants - Étape 5 - La Vuelta 2017

L'étape en images

photo23/08/2017 

Contador, Chaves, Froome © Unipublic/Photogomez Sport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côté tourisme

Géodiversité

Plage et montagne

Aiguilles de Santa Águeda © GruñonOXTREM (con permiso del autor)Tombolo d'Oropesa © Luis Fernando Rodriguez Peña / CC BY-SA 3.0Volcans de sable à la plage des Fuentes © Concepción AMAT ORTA / CC BY 3.0Plage de galets avec la sierra d'Irta au fond. © J.A. Dominguez IGME.

Benicàssim – Alcossebre

L'étape parcourt les régions du Maestrazgo et de La Plana, dans la Communauté valencienne, constituées de chaînes parallèles au trait de côte et de dépressions entre hauteurs plus modestes et doucement bombées. Dans le bloc-diagramme nous pouvons observer les principaux matériaux, mais nous avons affaire à une structure complexe difficile à percevoir. Les matériaux les plus anciens (Dévonien-Jurassique), entre 400 et 140 millions d'années (M.a.), apparaissent en violet, bleu et vert-gris ; les matériaux du Crétacé (entre 140 et 65 M.a.) en vert et en vert-bleu ; et les matériaux plus modernes du Miocène et du Quaternaire (moins de 20 M.a.) sont représentés en jaune et gris respectivement.

Le contraste entre la Plana de Castellón et les montagnes du Maestrazgo ne peut être plus marqué. La province de Castellón est la deuxième la plus montagneuse d'Espagne tandis que sa plaine côtière accueille une région agricole plane, uniquement traversée par les rivières et les torrents provenant des reliefs de la cordillera Ibérica. Les montagnes se sont formées pendant l'orogénèse alpine (40-20 M.a.), quand le déplacement des plaques tectoniques a comprimé, plié et fracturé toutes sortes de sédiments avant de les relever pour former la chaîne. Les rivières et les torrents, en creusant les vallées actuelles, sont responsables du relief fragmenté de la région. Et l'action fluviale et marine, combinée avec les variations du niveau de la mer, a formé la grande plaine côtière de la région.

En partant de Benicassim, les coureurs vont entrer dans la Plana de Castellón, puis traverseront le Parc Naturel du Désert des Palmas, passant des reliefs modérés de la côte à la première rampe de l'étape. Parmi ces premiers reliefs, citons les Aiguilles de Santa Águeda, de pics pointus taillés dans les grès rouges du Buntsandstein, une formation triasique d'environ 250 M.a.

En redescendant vers Oropesa, l'itinéraire passe par une zone de falaises formées par des calcaires du Crétacé (145-66 M.a.) qui tombent sur la mer. Oropesa est un magnifique exemple de tombolo, autrement dit de relief qui se forme quand une île proche de la côte provoque une accumulation de sable qui finit par relier l'île au continent. De nombreux habitats historiques, comme Oropesa, ont occupé ces tombolos parce qu'ils étaient faciles à défendre.

Puis en pédalant entre les montées et les descentes des montagnes de la région, nous entrons dans le paysage caractéristique du Maestrazgo. Ces montagnes renferment de nombreuses mines abandonnées après des années d'exploitation du minerai de fer et qui peuvent actuellement être visitées au Parc Minier du Maestrat. À signaler également le Ravin de la Valltorta, où les anciens habitants de ces terres ont dessiné des peintures d'une valeur incalculable dans les grottes de roche calcaire.  

La plage des Fuentes, à Alcossebre, est peu courante car il y existe des sources qui donnent lieu à de petits volcans de sable et à quelques zones de sables mouvants. Ces eaux proviennent d'une grande nappe phréatique qui se remplit ou se recharge en eau dans les montagnes du Maestrazgo et rejoint les plaines de la côte.

La dernière montée de l'étape, vers la chapelle de Santa Lucía, nous conduira dans la sierra d'Irta, alignement montagneux parallèle à la côte formée entre les chaînes Ibérique et côtière-catalane. À son sommet, l'arrivée nous offre, si la journée est claire et vers le SE, la silhouette des îles Columbretes, un espace naturel protégé. Il s'agit d'un archipel formé par quatre groupes d'îlots volcaniques qui étaient encore actifs il y a seulement 300.000 ans.

Terme de l'Étape : Volcans de sable et argile

Les volcans de sable et argile se forment quand l'eau souterraine est soumise à une certaine pression et trouve une issue à la surface en traversant des sédiments qui peuvent être entraînés par l'eau, comme c'est le cas du sable et de l'argile. Le phénomène n'a que très peu à voir avec les véritables volcans, mais il reproduit de nombreux processus volcaniques à une échelle et une température qui permettent d'admirer toutes sortes d'éruptions sans aucun danger.

Chronométreur officiel

porteurs de maillots 2017

Classements à l'issue de l'étape 21

Applications mobiles

Boutique officielle

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur la Vuelta

Partenaires de la Vuelta