Dimanche 20 août 2017

étape 2Nîmes / Gruissan. Grand Narbonne. Aude

Départ 12h43 (Heure locale)
  • Lampaert-Trentin: double-doublé pour Quick-Step

    En spécialistes, les Quick-Step Floors ont dominé la deuxième étape de la 72e étape de La Vuelta dans le vent. Yves Lampaert a trouvé l'ouverture dans le dernier kilomètre pour devancer les sprinteurs… menés par son partenaire Matteo Trentin devant Adam Blythe (Aqua Blue Sport). Les deux hommes occupent également les deux premières places du classement général devant Daniel Oss (BMC). Lampaert offre à Quick-Step sa 17e victoire d'étape sur La Vuelta et est le premier Belge à...

    lire la suite

L'étape en vidéos

vidéo20/08/2017 

GoPro Highlights - Étape 2 - La Vuelta 2017

  • GoPro Highlights - Étape 2 - La Vuelta 2017
  • Résumé - Étape 2 - La Vuelta 2017
  • Dernier kilomètre - Étape 2 - La Vuelta...
  • 23.4 km restants - Étape 2 - La Vuelta 2017
  • km restants - Étape 2 - La Vuelta 2017
  • km restants - Étape 2 - La Vuelta 2017
  • km restants - Étape 2 - La Vuelta 2017

L'étape en images

photo21/08/2017 

2 ETAPA VUELTA ESPAÑA © Unipublic/Photogomez Sport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Géodiversité

La côte de sable Nîmes-Gruissan

Canal du Midi © Rosa HuertasCathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur © This file is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported licenseCanal de la Robine à Narbonne © This file is licensed under the Creative Commons Attribution 2.0 Generic license.

La deuxième étape de la Vuelta traverse un paysage fondamentalement côtier, entre le littoral et les reliefs au nord, cettes dans la région des Cévennes, qui fait partie du Massif Central, formé de roches très anciennes. À partir de la montagne de la Gardiole (Mireval), nous pouvons observer les éléments les plus orientaux des Pyrénées (également connus sous le nom de chaîne Pyrénéo-Provençale).  Ces chaînes montagneuses sont surtout constituées de roches calcaires du Jurassique et du Crétacé (200-65 M.a., en bleu et en vert dans le bloc). Mais presque toute l'étape traverse des sédiments du Cénozoïque (65-0 M.a., en jaune et en gris), qui se sont formés au cours des 2 derniers millions d'années sous l'action des rivières et de la dynamique côtière.

Le paysage le plus remarquable de la région, en nous rapprochant de la côte, sont les lagunes côtières séparées de la mer par des cordons de sable et des plages, appelées étangs, albuferas ou lagons. Un bon exemple de cette formation est l'étang de Thau, d'une surface de 70 km2, dont le cordon de sable qui le ferme est tellement grand que sur lui s'est installée la ville de Sète. Toutes ces plages et ces étangs sont le résultat de l'accumulation de sédiments transportés par le Rhône et entraînés par les vagues tout le long de la côte.

Après Adge, la route s'écarte de la côte et franchit le canal du Midi, inscrit au catalogue du Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO, qui relie le canal de la Garonne en formant le canal dit des Deux Mers, qui permet la navigation fluviale entre l'Atlantique et la Méditerranée. La conception de canaux comme celui-ci exige une ingénierie de haut vol et une connaissance exhaustive de la géologie régionale. Pour revenir vers la côte, la route court en parallèle au canal de la Robine, une branche latérale du Canal du Midi, qui sert à relier la ville à celui-ci.

De retour sur la côte, nous traversons la ville de Narbonne, fondée par les Romains en 118 a.C. Ce site historique conserve de nombreux monuments de différentes époques qui reflètent l'usage de la pierre comme ressource pour la construction. Un bon exemple en est la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur, construite en pierre calcaire. Les roches sont un bon indicatif du type de matériaux que nous pouvons trouver aux alentours, ainsi que de l'histoire géologique de la zone. 

À la fin de l'étape, à Gruissan, les étangs côtiers réapparaissent avec les grands dépôts de sable des plages.

Terme géologique : Dérive littorale

La dérive littorale consiste dans le transport de sédiments (normalement des sables, mais aussi parfois du gravier) tout le long de la côte. Elle est due au fait que les sédiments sont transportés en oblique par rapport à la rive, ce qui dépend du sens du vent dominant, du reflux et du courant de reflux. Ce phénomène se produit dans la zone littorale et très près de l'endroit où se brisent les vagues. Il est aussi connu sous le nom de transport littoral ou dérive côtière.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 4

Classements à l'issue de l'étape 4

Applications mobiles

Chronométreur officiel

Boutique officielle

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur la Vuelta

Partenaires de la Vuelta